CARER René (Michel)

Par Dominique Ledortz

Né le 22 février 1915 à Scaër (Finistère), mort des suites de ses blessures au combat le 31 décembre 1944 à Lyon (Rhône) ; gendarme ; résistant dans l’Armée secrète (AS).

René Carer était le fils de René Louis et Marie Françoise Le Bourhis. Il avait épousé Marcelle Yvonne Roux.
Gendarme affecté à la brigade de Tournon (Ardèche) de la 14e LGD, il intégra les FFI en août 1944 en tant que sergent-chef de la 30ème compagnie FFI/AS, placée sous les ordres du capitaine de gendarmerie Longeret (commandant de la section de gendarmerie de Tournon).
Le 24 août 1944, René Carer participa à la libération de Tournon. Il y fut blessé à un bras par une balle explosive. Transporté à l’hôpital de Tournon puis à Lyon (Hôpital Herriot) où il décéda le 31 décembre 1944.
Il obtint la mention Mort pour la France, fut homologué FFI et cité à l’ordre de l’Armée pour son action : « Chef de groupe de la 30ème Cie, a été grièvement blessé le 24 aout 1944 à la prise de Tournon, alors qu’il entrainait ses hommes à l’assaut d’une position fortement tenue par l’ennemi ». Son nom est inscrit sur les plaques et monuments à Privas, Tournon, Bannalec et Scaër.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article186236, notice CARER René (Michel) par Dominique Ledortz, version mise en ligne le 23 octobre 2016, dernière modification le 26 novembre 2019.

Par Dominique Ledortz

SOURCES : SHD Caen, AVCC, AC 21P 38336. — SHD Vincennes, GR 16P 106507 (nc). — Pierre Accoce, Les gendarmes dans la Résistance, Paris, Presses de la Cité, 2001. — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément