CARAMINOT Jean, Fernand

Par Jacques Girault

Né le 7 avril 1906 à Montbert (Loire inférieure, Loire-Atlantique), mort le 20 mars 1971 à Maisons-Laffitte (Yvelines) ; instituteur, puis directeur de collège ; responsable de la section de Corrèze du Syndicat national des instituteurs ; conseiller municipal socialiste de Tulle (Corrèze).

Fils d’un cordonnier et d’une couturière, Jean Caraminot, prisonnier de guerre, fut instituteur, puis professeur au cours complémentaire de Souilhac (quartier de Tulle). Lors des élections municipales de Tulle, le 19 octobre 1947, il obtint 1 204 voix et signes préférentiels sur 10 086 inscrits, sur une liste « républicaine et socialiste de défense des intérêts communaux ». À la suite de la démission des quatre élus socialistes, il devint conseiller municipal titulaire, le 31 janvier 1948 mais, absent à trois séances consécutives du conseil, il démissionna en juin 1948, avec deux autres socialistes, avant que le maire communiste ait demandé au préfet de le déclarer démissionnaire. Lors des élections générales à la suite d’une dissolution, le 24 avril 1949, sur la liste socialiste, il obtint 1 300 voix et signes préférentiels. Candidat le 26 avril 1953 aux élections municipales de Tulle sur la liste « d’administration communale » présentée par le Parti socialiste SFIO, il obtint 1 911 voix sur 10 936 inscrits. Il se représenta, le 8 mars 1959, sur une liste « d’entente républicaine et d’administration communale », obtint 4 002 voix sur 11 622 inscrits et fut élu au deuxième tour, avec 4 850 voix. Retraité de l’enseignement, il retrouva son siège, le 14 mars 1965, sur une liste analogue avec 4 657 voix sur 11 942 inscrits.

Jean Caraminot était le secrétaire de la section départementale du SNI en 1951. Elu au conseil départemental de l’enseignement primaire en 1951, à l’appel du SNI, il démissionna pour protester contre la politique répressive du gouvernement et sa politique antilaïque à la fin de 1953 et fut réélu en janvier 1954.

Il devint par la suite directeur du collège d’enseignement général de Souilhac.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18647, notice CARAMINOT Jean, Fernand par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 7 janvier 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. mun. Tulle. — Presse syndicale. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément