PELLEN Albert

Par Frédéric Stévenot

Né le 22 janvier 1904 à Lambézellec (Finistère), tué le 30 août 1944 à Ambleny (Aisne) ; OCM-FFI.

Albert Pellen est le fils légitime de François Pellen, manœuvre au port, âgé de quarante ans, et de Marie Chastel, son épouse, âgée de quarante-trois ans, domiciliés au Dourjac, dans la commune de Lambézellec, et où ils se marièrent le 18 janvier 1889. L’acte de naissance ne porte pas de mention d’un mariage d’Albert Pellen, mais indique qu’il est mort à Ambleny le 30 août 1944 (sans autre précision).

Membre du groupe OCM du secteur 138 (Vic-sur-Aisne), Albert Pellen fut tué au cours d’une reconnaissance. Il fut reconnu « Mort pour la France » à titre militaire (AC 21 P 128922), et homologué FFI (GR 16 P 463886).

Son nom figure sur une plaque et sur le monument commémoratifs de Vic-sur-Aisne (Aisne), ainsi que sur un tableau commémoratif apposé dans l’église d’Ambleny.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article187374, notice PELLEN Albert par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 1er décembre 2016, dernière modification le 4 août 2018.

Par Frédéric Stévenot

SOURCES. SHD, dossiers adm. résistants. — Site Internet : Mémorial GenWeb ; Généalogie Aisne ; Mémoire des hommes. — État civil de Lambézellec (1E L112).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément