CYWIAK Alexandre

Par Bernard Pommaret, Dominique Tantin

Né le 10 mai 1929 à Paris (XIIe arr.), massacré le 8 avril 1944 à Saint-Amand-le-Petit (Haute-Vienne) ; victime civile.

Alexandre Cywiak était un jeune garçon d’origine juive réfugié en Limousin, d’abord domicilié 108, faubourg d’Angoulême à Limoges, puis hébergé à la maison OSE de Montintin, à Château-Chervix (Haute-Vienne) à partir du 4 septembre 1942.
L’OSE décida de fermer le château en janvier 1944 et en deux jours le docteur Lévy réussit à disperser la centaine de garçons : la plupart furent placés dans des familles de la région, d’autres furent pris en charge par une filière vers la Suisse, les plus vieux gagnèrent le maquis, à l’instar d’Alexandre Cywiak, alors âgé de quatorze ans et demi, qui rejoignit la Résistance aux environs de Châteauneuf-la-Forêt.
Il fut arrêté le 6 avril 1944 à Saint-Amand-le-Petit où il fut abattu deux jours plus tard, avec Robert Joguet, exécutés dans un bois près du village de La Reveillère, par les hommes de la 2e compagnie du bataillon géorgien 799 commandée par le lieutenant Linoff.
Il ne semble pas avoir été homologué résistant.
Sur le Mémorial de Serge Klarsfeld et sur le site du Mémorial de la Shoah-CDJC, il est indiqué par erreur qu’Alexandre Cywiak fut assassiné à Oradour-sur-Glane le 10 juin 1944.
Leurs morts s’inscrivent dans la cadre de la répression menée par la division Brehmer (325e division de sécurité), laquelle le 7 avril, avec la Milice, rafla 45 juifs réfugiés à Eymoutiers (commune limitrophe de Saint-Amand-le-Petit) qui furent transférés à Limoges puis à Drancy et déportés. Il y eut 3 survivants.
Son frère Hersz Joseph Cywiak se distingua dans la Résistance au sein des FTP de la région parisienne puis dans l’Armée juive dans le Tarn. Les parents d’Alexandre, Majer et Rywka ont été déportés par le convoi 30 du 09 septembre 1942.

Notice en cours de rédaction.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article194790, notice CYWIAK Alexandre par Bernard Pommaret, Dominique Tantin, version mise en ligne le 24 août 2017, dernière modification le 6 avril 2021.

Par Bernard Pommaret, Dominique Tantin

SOURCES : AM 4H51. — ADIRP 87. — Plas (Pascal) et Kiener (Michel C.) dir., Enfances juives Limousin-Dordogne-Berry, terres de refuge 1939-1945, préface de Serge Klarsfeld, Le Puy Fraud, Editions Lucien Souny, 590 p., 2006. — Guy Penaud, Les crimes de la Division « Brehmer », Périgueux, La Lauze, 2004, p. 350, 409. — site de l’AJPN. — Fiche Mémorial de la Shoah. — Photographie sur le site de Yad Vashem

Yad Vashem, Mémorial de la Shoah-CDJC

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément