THOUANT Camille, Émile

Par Frédéric Stévenot

Né le 6 mars 1911 à Colonfaÿ (Aisne), mort le 3 septembre 1944 des suites de ses blessures à Saint-Erme-Outre-et-Ramecourt (Aisne) ; résistant ORA.

Fils de Louis Édouard Thouant, journalier agricole alors âgé de trente-huit ans, et de Rosa Léontine Lebeau, âgée de trente-cinq ans, journalière agricole, son épouse. Camille Thouant fut adopté par la Nation, par jugement rendu par le tribunal civil de Vervins (Aisne), en date du 10 septembre 1919. Il se maria le 14 août 1933 dans sa commune natale, avec Eugénie Lucienne L[illisible].

Résistant ORA, groupe C, Camille Thouant mourut de ses blessures [1].

Il fut reconnu « mort pour la France » (AC 21 P 157120) à titre militaire, en tant que membre des FFI. Il fut d’ailleurs homologué en tant que tel (GR 16 P 570479). On lui décerna la Croix de guerre et la médaille de la Résistance à titre posthume.

Le nom de Camille Thouant est inscrit sur le monument commémoratif FFI d’Erloy (Aisne) et le monument aux morts de Guise (Aisne).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article201770, notice THOUANT Camille, Émile par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 13 avril 2018, dernière modification le 5 août 2018.

Par Frédéric Stévenot

SOURCES. Arch. dép. AIsne (état civil de Colonfaÿ, 1 E 226, 1911, n° 2). — Sites Internet : Mémorial GenWeb ; Mémoire des hommes ; SHD, dossiers adm. de résistants.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément