LANNEGRAND Jean

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 6 décembre 1872 à Paris, massacré le 17 août 1944 à Paris (IIIe arr.) ; doreur : victime civile des combats de la Libération de Paris.

Jean Lannegrand était le fils de Bernard et de Irma Dellevoye, décédés. Il était veuf de Aline Éléonore Haller et domicilié 37 quai de Valmy, à Paris Xe arrondissement.
A la veille de l’insurrection parisienne, la caserne Prince Eugène était transformée en camp retranché et les patrouilles allemandes en sortaient régulièrement pour inspecter les environs. Des pièces d’artillerie avaient été disposées au débouché des principales avenues donnant sur la place de la République, dont un champ de mines empêchait la traversée et deux blockhaus prenaient en enfilade sous leur tir le boulevard Magenta.
Les FFI avaient érigé des barricades et tenaient le quai de Valmy. Le 17 août 1944 les patrouilles allemandes sillonnaient les abords de la place de la République se montrant particulièrement nerveuses. Deux civils en firent les frais, Jean Lannegrand, âgé de 71 ans, abattu 32 rue Meslay et Robert Speltinex qui tomba devant son domicile 5, boulevard Saint-Martin.
Le corps de Jean Lannegrand fut transporté à l’Institut médico-légal, 2 place Mazas, à Paris 12e arr.
Il obtint la mention « Mort pour la France » au titre de victime civile de la guerre le 13 mai 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article202932, notice LANNEGRAND Jean par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 11 mai 2018, dernière modification le 11 mai 2018.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : site internet "La Libération de Paris", La Caserne Prince Eugène, une forteresse.— État civil (Paris IIIe arr.).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément