ROBBE Jean [Pseudonyme dans la résistance : le Parisien]

Par Eric Panthou

Né le 2 octobre 1920 à Asnières (aujourd’hui Asnières-sur-Seine, Hauts-de-Seine), abattu par une colonne allemande le 30 août 1944 à Cesset (Allier) ; ouvrier agricole ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Fils d’Alfred Robbe, sans profession, domicilié en 1944 à Vichy 11 rue Roovère, et d’Yvonne France, Jean Robbe était ouvrier agricole, célibataire. Il était originaire de Calais (Pas-de-Calais) et était domiciliè à Cesset (Allier) en 1944.
Il entra dans la Résistance à partir du 1er juin 1944 (une autre source parle de juillet 1943). Alias "le Parisien", il rejoignit les Francs-tireurs et partisans au sein de la formation FTP “Henri-Barbusse” qui a vu le jour dans la région de Voussac (Allier), à l’initiative du capitaine Marcel Bouchard, officier de l’armée française. Dès avril 1944, du domicile des Bouchard, à Voussac, sont organisés des actions de sabotage, du recrutement, de la recherche d’armes, de la distribution de tracts, sur le secteur de Voussac-Chantelle-Bellenaves. En faction au carrefour de Montjournal, les hommes du maquis Henri-Barbusse furent surpris le 30 août 1944 par une colonne allemande qui avait fuit Clermont-Ferrand, libéré le 27 août. Venue de Saint-Pourçain-sur-Sioule où sa présence était signalée la veille elle traversa discrètement le bourg de Lafeline. Elle semblait bien renseignée sur la présence des maquisards dans cette zone puisqu’elle continuait sa progression dans la direction de Cesset. Dès que l’auto mitrailleuse placée en tête les a aperçus, elle a procédé à un tir nourri. Trois d’entre eux tomberont sous les balles : Marcel Arrouès 22 ans, Pierre Pinet cafetier au Bon Coin, et Jean Robbe de Vichy. Ils ont été achevés au sol.
Chaque année, une cérémonie a lieu à l’initiative de l’ANACR à Mont-journal devant la stèle élevée, à la mémoire des trois FTPF tués ici ce 30 août 1944.
Jean Robbe a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI du 1er juin au 30 août 1944. Il a été inhumé au Carré de corps restitués du cimetière Sud section H à Calais.


Voir : Broût-Vernet, Bayet, Cesset, 29 et 30 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article206618, notice ROBBE Jean [Pseudonyme dans la résistance : le Parisien] par Eric Panthou, version mise en ligne le 19 septembre 2018, dernière modification le 16 mars 2022.

Par Eric Panthou

Sources : AVCC Caen, AC 21 P 142026, dossier Jean Robbe (non consulté) — SHD Vincennes, GR 16 P 51375, dossier résistant Jean Robbe (non consulté) .— Christian Bertrand, “Hommage aux trois FTO de Montjournal-Cesset”, Résistance Allier, n°54-55, 3° et 4° trim. 2012 .— “La jeunesse s’est associée à l’hommage”, La Montagne, éd. Vichy, 2 septembre 2016 .— “Bayet-Lafeline-Cesset : hommage à des Résistants”, La Semaine de l’Allier, 22 septembre 2016 .— “A l’initiative de l’ANACR, un ouvrage consacré à la Résistance dans l’Allier paraîtra en 2019”, La Montagne, éd. Vichy, 18 juin 2018 .— Mémorial Genweb. — État civil Cesset.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément