LEBLEU Jean, Louis, Maurice

Par Audrey Galicy

Né le 21 janvier 1921 à Bailleul (Nord), mort en action le 13 juillet 1944 à Monassut-Audiracq (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques) ; résistant du Corps franc Pommiès (CFP), Organisation de Résistance de l’Armée (ORA).

Fils de René Lebleu, serrurier ajusteur et de Germaine Lecigne, étirageuse, Jean-Louis Lebleu s’était engagé dans la résistance en juin 1944. Il appartenait au CFP, bataillon Maupéou, compagnie Dupont.
Il trouva la mort le 13 juillet 1944 lors du combat de Monassut (64). Ce jour, dans la matinée, un détachement formé par les sections Boutin et Viltard de la Compagnie Dupont, faisait mouvement pour réceptionner un important parachutage. Le convoi s’arrêta dans le village de Monassut, pour réparer un problème automobile. Au moment de repartir, un guetteur signala des voitures allemandes. Le chef de détachement René Sarrazin décida d’engager le combat sans savoir que le convoi allemand était en fait, composé d’une soixantaine de véhicules.
Le combat dura une heure et demie. Trois assauts furent repoussés. René Sarrazin donna l’ordre de repli. C’est au moment de décrocher que Jean-Louis Lebleu fut abattu par l’ennemi.
Les Allemands auraient eu 57 morts et 30 blessés. Douze maquisards trouvèrent la mort à Monassut : deux, les armes à la main, huit au cours du décrochage, deux ne furent que blessés mais achevés par les Allemands. Tous les corps furent retrouvés le visage défiguré par l’ennemi. Jean-Louis Lebleu fut inhumé au cimetière de Monassut, puis son corps fut déplacé au cimetière de Bailleul.
Son nom figure sur la stèle érigée à Monassut, sur le monument aux morts de Bailleul (Nord) et sur le mémorial du CFP à Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article208519, notice LEBLEU Jean, Louis, Maurice par Audrey Galicy, version mise en ligne le 8 novembre 2018, dernière modification le 8 novembre 2018.

Par Audrey Galicy

SOURCES : SHD-AVCC, Caen, AC 21 P 71313. — Archives départementales du Nord. —MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Céroni Marcel, Corps Franc Pommiès. Tome 1-2, La lutte ouverte, Amicale du Corps franc Pommiès, 2007.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément