DARGAUD Jean-Marie, André

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 10 avril 1921 à Dompierre-les-Ormes (Saône-et-Loire), mort des suites de ses blessures le 26 septembre 1944 à La Côte (Haute-Saône) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Jean Dargaud était le fils d’Étienne, propriétaire cultivateur et de Marthe Clothilde Bourgeon, cultivatrice, domiciliés au hameau de La Toule. Il était célibataire et domicilié chez ses parents au lieu-dit La Toule, à Dompierre-les-Ormes (Saône-et-Loire).
Il entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’intérieur (F.F.I.) comme soldat de 2e classe au bataillon du Charollais et combattit dans les maquis de la Haute Saône.
Il décéda des suites de ses blessures le 26 septembre 1944.
L’acte de décès fut dressé le 4 octobre 1944 sur la déclaration de Georges Gauchet, chef de bataillon du Charollais.
Il obtint la mention « Mort pour la France » portée sur son acte de décès et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le Mémorial 1939-1945, à Beaubery (Saône-et-Loire) et sur le monument aux morts, à Dompierre-les-Ormes (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article211926, notice DARGAUD Jean-Marie, André par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 22 février 2019, dernière modification le 22 février 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— Recensements de population 1926-1931-1936.— État civil (actes de naissance et décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément