TURC Henri, Jean, Baptiste

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 16 avril 1890 à Corlier (Ain), exécuté sommairement le 7 février 1944 à Corlier (Ain) ; boucher ; résistant de l’armée secrète (AS) de l’Ain.

Henri Turc était le fils de Jean Marie, âgé de 43 ans, cultivateur et de Victorine Élisa Varey, ménagère. Il se maria le 3 mai 1920 à Brenod (Ain) avec Renée Clotilde Anastasie Ravot, sans profession, dont il eut deux fils. Il était domicilié à Corlier (Ain) et exerçait le métier de boucher et marchand de bestiaux.
Il entra dans la Résistance à l’armée secrète (AS) et apporta dès ses débuts une aide matérielle aux Maquis de l’Ain.
Le 5 février 1944 fut lancée par l’ennemi, l’Opération Korporal (Caporal) destinée à éradiquer les maquis de l’Ain et du Haut-Jura. Les Allemands arrivèrent à Corlier le 7 et effectuèrent une rafle parmi les habitants. Henri Turc fut arrêté et fusillé avec quatre autres villageois et deux jeunes hommes d’Izenave.
Son nom figure sur le monument commémoratif 1939-1945, à Corlier (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219957, notice TURC Henri, Jean, Baptiste par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 29 octobre 2019, dernière modification le 11 novembre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Musée de la Résistance Nantua, La population subit : Opération "Korporal" Ain.— Mémorial Genweb.— Recensements de population année 1936.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément