FIGON Jean, Marie, Florimond [pseudonyme dans la résistance : Courti]

Par Eric Panthou

Né le 14 juillet 1925 à Glaine-Montaigut (Puy-de-Dôme), exécuté sommairement par la Milice le 2 août 1944 à Billom (Puy-de-Dôme) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Jean, maréchal-ferrant, et de Philomène, née Gallon, sans profession, Jean Figon habitait Glaine-Montaigut et il rejoignit les FFI à une date qu’on ignore. On sait qu’il a appartenu à la 6éme Compagnie FFI du Mont-Mouchet.
Le 2 août 1944 il vint avec son père à Billom (Puy-de-Dôme) pour faire des achats au marché. Sur le chemin du retour, le père s’aperçut qu’ils avaient oublié d’acheter un produit et faisant demi-tour avec leur vélo, ils entendirent des coups de sifflets au moment d’arriver devant la pharmacie. Une rafale se fit entendre. Jean Figon fut touché et le pharmacien, Monsieur Monnet, fut le premier auprès de lui. C’est un milicien qui avait tiré et l’avait tué.
Son corps fut transporté à l’hôpital Saint-Loup, tenu par les religieuses.
On ignore les raisons de cette exécution. Jean n’a t-il pas entendu le sifflet ? Est ce parce qu’il portait une chemise couleur comme celles portées au maquis ?

Il fut enterré le lendemain, deux heures plus tôt que l’horaire prévu car la population avait peur de représailles.

Son père, rongé par la douleur et le remord pour avoir été la cause indirecte de ce décès, mourut quelques mois plus tard d’un cancer foudroyant.

Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI.

Une plaque à son nom a été apposée à Billom. Son nom figure sur le monument aux Morts de Glaine-Montaigut, avec le prénom Marie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225001, notice FIGON Jean, Marie, Florimond [pseudonyme dans la résistance : Courti] par Eric Panthou, version mise en ligne le 28 mars 2020, dernière modification le 9 juillet 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 184347. Dossier Jean Figon (nc) .— SHD Vincennes, GR 16 P 223617. Dossier Jean Figon (nc) .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 145 : crimes de guerre à Billom .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945 .— Gilles Lévy, Guide des maquis et hauts-lieux de la Résistance d’Auvergne, Paris, presses de la Cité, 1986, p. 77 .— Récit de Marinette, sa sœur (archives Mireille Chalard). — État civil Glaine-Montaigut.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément