CHEVALIER Véronique, Joséphine

Par Michel Thébault

Née le 27 avril 1865 à Maillé (Indre-et-Loire), massacrée le 25 août 1944 à Maillé ; retraitée ; victime civile.

Véronique Chevalier était la fille de Pierre Chevalier (né en 1833 à Maillé), maçon et de Véronique Archambault (né en 1836 à Maillé). Elle fut orpheline jeune, à 13 ans, lors du décès de sa mère le 22 mars 1879. Elle resta célibataire et tous les recensements à partir de 1881 montrent qu’elle est restée vivre avec son père jusqu’au décès de celui-ci le 8 juillet 1930. S’occupant de toute évidence du ménage de son père, garde champêtre de la commune de Maillé, elle était elle-même couturière et également à partir des années 20 cultivatrice. Son frère Charles Chevalier, viticulteur, et sa famille furent tout au long de la période ses voisins. Après la mort de Marie Pessereau, épouse de Charles Chevalier, le 3 mai 1936, elle resta seule avec son frère (né en 1861 à Maillé).

Véronique Chevalier fut victime avec son frère du massacre de Maillé. Le 25 août dès neuf heures du matin le village fut cerné par les troupes allemandes. Le massacre commença dans les champs, les jardins, les maisons et jusque dans les caves. Sur les 500 habitants que comptait Maillé, il y eut 124 victimes. Elle était âgée de 79 ans.

Elle obtint la mention mort pour la France et son nom est inscrit sur le monument commémoratif dressé dans le cimetière de Maillé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225553, notice CHEVALIER Véronique, Joséphine par Michel Thébault, version mise en ligne le 7 avril 2020, dernière modification le 27 avril 2020.

Par Michel Thébault

SOURCES : Arch. Dép. Indre-et-Loire (état civil, recensements) — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément