ZIMMERMAN Roger, Charles, Jean

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 3 juin 1910 à Athis (Marne), décédé des suites de ses blessures le 31 août 1944 à Épernay (Marne) ; cultivateur ; résistant, FFI.

Roger Zimmerman
Roger Zimmerman
SOURCE :
La Résistance et les FFI
dans l’arrondissement d’Épernay

Roger Zimmerman était le fils de Charles Julien Zimmerman, cultivateur, et de Jeanne Marie Launoy, sans profession. Il avait épousé Alice Jeanne Hubert le 12 septembre 1933 à Athis (Marne), où il exerçait la profession de cultivateur.

Roger Zimmerman rejoignit les Forces françaises de l’intérieur (FFI) au sein du groupe Ceux de la Résistance (CDLR) de Jâlons-les-Vignes (Marne), groupe 6 du secteur A de l’arrondissement d’Épernay (Marne).
Le 30 août 1944, il a été grièvement blessé à Athis au cours d’un accrochage avec un groupe de soldats allemands. Il est décédé le lendemain matin à l’hôpital d’Épernay.
Il est inhumé à Athis.

Roger Zimmerman a été reconnu « Mort pour la France » en 1945 et a été homologué FFI. Une mention marginale ajoutée sur son acte de décès le déclare maréchal des logis FFI.

Dans la Marne, son nom est parfois orthographié « Zimmermann » sur les plaques et monuments commémoratifs.
À Athis ou une rue porte son nom, Roger Zimmerman figure sur le monument aux morts et sur une stèle érigée par le Souvenir français à l’endroit où il a été abattu. À Épernay, il est aussi inscrit sur la liste des « Tués au combat » du monument aux martyrs de la Résistance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article228693, notice ZIMMERMAN Roger, Charles, Jean par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 6 juin 2020, dernière modification le 12 mai 2021.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Roger Zimmerman
Roger Zimmerman
SOURCE :
La Résistance et les FFI
dans l’arrondissement d’Épernay
La stèle du Souvenir français
La stèle du Souvenir français
« Roger Zimmermann
Mort pour la France
30 août 1944 »
Dans le cimetière d'Athis
Dans le cimetière d’Athis
À Athis
À Athis
Sur le monument</br> aux martyrs de la Résistance d'Épernay
Sur le monument
aux martyrs de la Résistance d’Épernay
SOURCE : 
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 172 656 (NC). – SHD, Vincennes, GR 16 P 607530 (NC). – Arch. Dép. Marne, M 4774, membres de la résistance tués au combat ou fusillés après capture, liste dressée à la demande du ministère de l’Intérieur en octobre 1944. – L’Union (photo), 23 mai 1946. – Pierre Servagnat, La Résistance et les Forces françaises de l’intérieur dans l’arrondissement d’Épernay. Souvenirs du capitaine Servagnat. Ceux de la Résistance (photo), Presses de l’Imprimerie de Montligeon, 1946. – Jean-Pierre et Jocelyne Husson, La Résistance dans la Marne, dvd-rom, AERI-Département de la Fondation de la Résistance et CRDP de Champagne-Ardenne, Reims, 2013. – Mémorial GenWeb. – État civil, Athis (acte de naissance) ; Épernay (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément