ARNOUX Roger, Louis, Constant

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 25 juillet 1908 à Valoreille (Doubs), exécuté sommairement le 16 novembre 1944 à Montbéliard (Doubs) ; ouvrier d’usine ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Roger Arnoux était le fils de Joseph et de Julie Guyot, sans profession. Il était marié avec Suzanne Bernardin et exerçait le métier d’ouvrier d’usine. Il était domicilié à Montenois (Doubs).
Il entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’Intérieur comme chef de groupe. Il fut arrêté le 29 octobre 1944 à la ferme des Gouttes et fusillé au lieu-dit "Pied des Gouttes", à Montbéliard le 16 novembre 1944. Le lendemain la ville était libérée.
L’acte de décès fut dressé le 20 novembre sur la déclaration de René Gouhier, âgé de 36 ans, directeur de l’hôpital civil de Montbéliard.
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte le 20 mars 1945 et fut homologué au grade de quartier maître des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et au titre de Déporté et interné résistant (DIR), dossiers GR 16 P 18273 et AC 21 P 699111 (non consultés).
Son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon, sur le monument commémoratif des fusillés du 16 novembre 1944, à Montbéliard, sur le monument aux morts 1939-1945 à Montenois (Doubs) et sur le monument aux morts, à Esprels (Haute-Saône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article229452, notice ARNOUX Roger, Louis, Constant par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 21 juin 2020, dernière modification le 5 avril 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans le Doubs (2008).— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément