DELEULE Maurice, Ferjeux

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 5 février 1885 à La Chenalotte (Doubs), victime civile des combats de la Libération morte le 7 septembre 1944 à Besançon (Doubs) ; manutentionnaire ; receveur des tramways ; ouvrier ; victime civile.

Maurice Deleule était le fils d’Emmanuel et de Marie Zoé Faivre. Il se maria le 11 juillet 1913 à Besançon avec Marie Julia Léonie Patton. Il fut libéré du service militaire le 15 octobre 1934.
Il était domicilié à Noël-Cerneux (Doubs) en 1905 puis rue de Battant à Besançon à partir de 1909, 52 rue de Vesoul à Besançon en 1923 et 30 rue de Vesoul en 1944.
Il exerça les métiers de manutentionnaire, de receveur à la Compagnie des tramways électriques en 1913 et d’ouvrier au campement en 1944.
Il fut tué à son domicile le 7 septembre 1944 au cours des combats de la Libération de Besançon.
Il obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur le monument aux morts, sur le monument de la Libération et le livre d’Or des habitants de Besançon Morts pour la France, à Besançon (Doubs).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article230154, notice DELEULE Maurice, Ferjeux par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 14 juillet 2020, dernière modification le 29 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément