DUPARAY Pierre

Par Jean Limonet

Né le 27 août 1935 à Saint-Ambreuil (Saône-et-Loire), mort le 27 mai 2021 ; dessinateur industriel dans la métallurgie ; syndicaliste CFTC puis CFDT, responsable CFDT, trésorier de l’Union régionale de la métallurgie de Saône-et-Loire, puis de Bourgogne ; militant associatif ; un temps adhérent au PS.

Pierre Duparay naquit à Saint-Ambreuil, commune située à quelques kilomètres au sud de Chalon-sur-, d’Henri et Jeanne Laborier. Tous deux étaient originaires de la même région, le père agriculteur et la mère au foyer. Issu d’une famille catholique pratiquante, Pierre était Duparay le troisième de six enfants.

Pierre Duparay suivit une formation de quatre ans au collège technique et, titulaire du certificat d’études primaires, entra au travail en juillet 1955 comme dessinateur industriel au bureau d’études d’une entreprise de la métallurgie, branche équipement et machines outils. Dans l’obligation de quitter son emploi pour aider sa famille qui rencontrait des difficultés dues à la maladie, il retourna à la ferme avant d’être à son tour touché par la maladie. Il resta en soins jusqu’à son départ au service militaire en 1957. Il fut d’abord envoyé à Épinal (Vosges) en février, puis en Algérie (Sidi Bel Abbés et Méchéria) d’avril 1958 à juillet 1959. Ce fut au cours de cette période qu’il découvrit les injustices et le non-respect des peuples ; ses sentiments lui valurent des réprimandes et de nombreux blâmes.

De retour d’Algérie, Pierre Duparay se maria en juin 1960 à Marie-Louise, militante de la JOCF. Ils eurent quatre enfants. Son épouse fut employée communale de 1984 à 1996 et s’investit à l’Amicale des locataires et à ATD-Quart-monde.

Pierre Duparay reprit son travail dans l’entreprise qu’il avait quittée et le conserva jusqu’en 1982, date à laquelle il fut licencié pour raison syndicale. Après une période de trois ans de demandeur d’emploi, il retrouva un travail de photogravures en 1985 puis travailla jusqu’en 1995 dans une entreprise de la métallurgie chalonnaise.

Pierre Duparay adhéra au syndicat de la métallurgie à la CFTC de Chalon-sur-Saône en 1960 et prit une part active au débat interne pour l’évolution de la CFTC. Il fut élu délégué du personnel en 1962, puis membre du comité d’entreprise et le resta par sa réélection continue, sous l’étiquette de la CFDT à partir de 1964, jusqu’à son licenciement en 1982. Devenu secrétaire de sa section d’entreprise, du syndicat de Chalon et de l’Union locale en 1964, il exerça ces responsabilités jusqu’en 1975. Dès 1964, il avait participé à la création de l’Union régionale de la métallurgie de Saône-et-Loire, puis de Bourgogne et en devint le trésorier en 1970 et jusqu’en 1981. En 1978, il siégea au bureau de l’Union départementale interprofessionnelle et à l’exécutif jusqu’en juillet 1985.

Il participa à de nombreux congrès de l’Union départementale de Saône-et-Loire, il fut également délégué aux congrès fédéraux de la FGM en avril 1968 à Rouen, au congrès de Dijon en 1971 , au congrès de Grenoble en 197 4 et au congrès confédéral en 1976 à Annecy.

Pierre Duparay participa à l’animation de l’équipe de retraités de Chalon. Il
s’engagea par ailleurs dans des associations locales de solidarité.

Son adhésion au Parti socialiste, à l’occasion des Assises du Socialisme (octobre 1974), fut éphémère.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article23362, notice DUPARAY Pierre par Jean Limonet, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 1er juin 2021.

Par Jean Limonet

SOURCES : Arch. syndicales de la métallurgie CFDT de Bourgogne. — Renseignements fournis par enquête auprès de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément