DUCROZET André, Gaston

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 1er mars 1925 à Dijon (Côte-d’Or), mort à l’hôpital le 26 octobre 1944 à Lure (Haute-Saône) des suites de blessures ; résistant du régiment FFI de Bourgogne.

André Ducrozet était le fils d’Armand, âgé de 40 ans, ouvrier en parapluies et de Jeanne Castellard, âgée de 40 ans, sans profession. Il était célibataire et domicilié dans le quartier de Montchapet, à Dijon.
Il entra dans la Résistance avec le pseudonyme "Benak" et s’engagea au 1er régiment de Bourgogne, constitué le 1er octobre 1944 à Dijon sous les ordres du commandant René Alizon. Il fut affecté à la 9e compagnie devenue ensuite 7e compagnie.
La compagnie fut engagée le 16 octobre en point d’appui avec le 8e RTM. Elle eut trois blessés au cours d’une patrouille vers Magny-Danigon dont André Ducrozet qui fut découvert au petit matin. Il fut transporté à l’hôpital de Lure et bien que s’étant lui-même posé un garrot il décéda des suites de ses blessures le 26 octobre.
Il est inhumé dans le carré 6, tombe 56 du carré de corps restitués 1939-1945 - Indochine - Algérie, au cimetière communal des Péjoces, à Dijon.
Il obtint la mention « Mort pour la France », dossier SHD AC 21 P 173615 (nc).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236097, notice DUCROZET André, Gaston par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 2 janvier 2021, dernière modification le 9 janvier 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Gilles Hennequin Le régiment de Bourgogne, auto édition, Dijon, 2006.— Musée de la résistance 1940-1944 BRASSARD DU RÉGIMENT FFI BOURGOGNE.— Mémoire des Hommes.— Mémorial genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément