KANEKO Fumiko

Née le 25 janvier 1902 à Yokohama ; morte le 23 juillet 1926 dans la prison de Tochigi. Militante anarchiste.

Le père de KANEKO Fumiko, originaire du département de Hiroshima, ne fit pas porter sur son état civil le nom de sa femme née dans le département de Yamanashi ; Fumiko elle-même resta sans état civil jusqu’à ce qu’elle fût déclarée à la mairie à l’âge de neuf ans comme petite sœur de sa mère.
Dès son enfance, Fumiko connut la misère ; elle fut prise en charge par sa tante qui vivait en Corée, puis, arrivée à Tōkyō, elle dut travailler comme bonne et comme vendeuse de journaux pour gagner sa vie. Vers cette époque, elle fit la connaissance de PARK Yol (né le 3 février 1902 dans la région du Kyōng-sang puk-do en Corée. Son vrai nom est PARK Jun-Jik). PARK Yol avait quitté l’école normale de Séoul en cours d’études et s’était rendu au Japon où, après avoir participé au Groupe des vagues noires (Kokutō kai) et au Groupe des camarades anarchistes (Kokuyū kai ; mot-à-mot : Groupe des camarades noirs), il avait formé la Société des réfractaires (Futeisha).
Dès leur première rencontre, KANEKO Fumiko s’entendit avec PARK Yol ; elle devint anarchiste et ils vécurent ensemble.
Lors du Grand tremblement de terre du Kantō, en septembre 1923, KANEKO Fumiko et PARK Yol furent arrêtés et la société secrète Futeisha fit l’objet d’une enquête. Sachant qu’ils méprisaient et même détestaient la famille impériale, le juge d’instruction leur arracha le faux aveu selon lequel ils auraient organisé une conspiration en vue d’assassiner l’Empereur ou le Prince héritier. Ainsi fut créé de toutes pièces leur crime de lèse-majesté. La cour suprême les condamna à la peine de mort le 25 mars 1926, mais, le 5 avril, leur peine fut commuée en travaux forcés à perpétuité. KANEKO Fumiko se suicida le 23 juillet de la même année dans la prison de Tochigi ; PARK Yol fut relâché de la prison d’Akita en octobre 1945, après la Seconde Guerre mondiale, et rentra en Corée.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237232, notice KANEKO Fumiko, version mise en ligne le 29 juillet 2022, dernière modification le 9 avril 2021.

ŒUVRE : Gokuchō shuki — Naniga watashi wo kō sasetaka (Cahiers de prison — Qu’est-ce qui m’a fait agir comme cela !), 1931.

SOURCES : FUSE Tatsuji et deux autres collaborateurs, Unmei no shōrisha Boku Retsu (PARK Yol, vainqueur du destin), 1946. — MORINAGA Eisaburō, « Boku Retsu-Kaneko Fumiko jiken »(l’Affaire PARK Yol et KANEKO Fumiko), in Hōritsu jihō (Chronique juridique), nos. de mars et d’avril 1963.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément