BERNARD Paul

Par Eric Panthou

Né le 7 décembre 1921 à Valence (Drôme), exécuté sommairement le 13 juin 1944 à Villeneuve-d’Allier (Haute-Loire) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils d’Alexandre Antoine et d’Élise Françoise Gras, Paul Bernard habitait rue Théophraste Renaudot à Montpellier (Hérault).
Il rejoignit les FFI des maquis d’Auvergne à une date qu’on ignore.
Il fut tué le 13 juin 1944 à 17 heures aux côtés d’Antoine Bertrand et Jean Chazelle à Villeneuve-d’Allier (Haute-Loire). Paul Bernard appartenait à la 31e compagnie section d’engins.
Ces trois jeunes revenaient des combats du Mont-Mouchet dans qui eurent lieu les 11 et 12 juin, l’ordre d’évacuation ayant été donné. Ils faisaient partie d’un groupe de six maquisards Ils se dirigeaient vers la forêt de La Chaise-Dieu, lieu de ralliement des 31ème et 32ème Compagnie du réduit de Venteuges (Haute-Loire). Alors qu’ils étaient sur la commune de Villeneuve-d’Allier, ils se trouvèrent face à face avec un convoi de la Wehrmacht. Selon Gilles Lévy, ils auraient jeté une grenade sur un des véhicules mais manquèrent leur cible. Immédiatement arrêtés, ils furent massacrés à coups de crosses et coups de pieds. L’enquête pour crime de guerre ne signale nullement cette attaque à la grenade mais seulement que les jeunes étaient armés, notamment d’une mitraillette anglaise et qu’ils n’avaient tiré aucun coup de feu. Ils ont donc été exécuté sommairement. Leurs trois autres camarades parvinrent à s’enfuir.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur le monument aux Morts à Saint-Vallier (Drôme) et sur une stèle à Villeneuve-d’Allier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article237495, notice BERNARD Paul par Eric Panthou, version mise en ligne le 30 janvier 2021, dernière modification le 4 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 108 : crimes de guerre à Villeneuve-d’Allier. — AVCC Caen, AC 21 P 20833, dossier Paul Bernard (nc). — Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983. — Gilles Lévy, Guide des maquis et des hauts-lieux de la résistance en Auvergne, Paris, Presses de la Cité. — Mémorialgenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément