CIONI Émile

Par Eric Panthou

Italien d’origine tué pour fait de répression en 1944 ; vraisemblablement mineur ; habitant d’Auzat-sur-Allier, aujourd’hui Auzat-la-Combelle (Puy-de-Dôme).

On ignore tout d’Émile Cioni hormis qu’il habitait d’Auzat-sur-Allier, aujourd’hui Auzat-la-Combelle, dans le bassin minier de Brassac-les-Mines et qu’il fut tué en 1944.
Il était certainement d’origine italienne et mineur, comme de nombreux ouvriers du bassin. Selon L’Auvergnat de Paris, dans son édition du 16 février 1952, la transcription du décès d’Émile Cioni serait intervenue à cette date dans le registre d’état-civil d’Auzat.
Son nom figure sur la liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, établie au 1er mars 1945 et ne comprenant par les morts en déportation.

Son nom figure sur le monument aux Morts d’Auzat-la-Combelle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239795, notice CIONI Émile par Eric Panthou, version mise en ligne le 4 avril 2021, dernière modification le 4 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945. — L’Auvergnat de Paris, 16 février 1952. — MémorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément