GARREL Auguste, Baptiste

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 25 août 1894 à Monistrol-d’Allier (Haute-Loire), massacré le 12 juillet 1944 à Izernore (Ain) ; technicien en télécommunications ; victime civile.

Il naquit d’Auguste Garrel et de Marie, Agnès Dufils.
En 1914, il habitait La Verpillière (Isère).
Il fut incorporé en septembre 1914. Il perdit l’usage de l’œil droit en novembre de la même année.
Le 11 juillet 1944, les Allemands lancèrent l’opération de représailles "Treffenfeld" contre les maquis et la population de l’Ain et du Haut-Jura.
Alors qu’il était en train de réparer une ligne téléphonique le long d’une route à Izernore (Ain), Auguste Garrel fut abattu, sans motif, par les Allemands.

Son nom figure sur le monument aux morts d’Izernore (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241285, notice GARREL Auguste, Baptiste par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 27 juin 2021, dernière modification le 27 juin 2021.

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen AC 21 P 346419
(nc). Arch. Haute-Loire, dossier militaire. Arch. Haute-Loire, registre des naissances de 1894. — Le livre noir des crimes Nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, Les éditions du Bastion, p. 101. — Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément