KONOPNICKI Rose [HOFFNUNG Rose]. Pseudonyme : Renée Collin

Par Marie-Cécile Bouju

Née le 4 février 1913 à Gelsenkirchen (Allemagne), morte le 4 mars 2012 à Paris (12e arr.), résistante.

Le 22 octobre 1935, Rose Hoffnung épouse à Metz, Raphaël Konopnicki, étalagiste-décorateur, dont la famille venait de Pologne. Son mari était très engagé (socialiste, syndiqué à la CGT, militant à la LICA). Le couple eut trois enfants.
Le couple se réfugia à Marseille en août 1940 et s’engagea dans le PCF clandestin. Raphael Konopnicki étant menacé du STO, le couple entra dans la clandestinité et s’engagea dans les FTP-MOI à partir de septembre 1943. Jusqu’en février 1944, ils vécurent sous les noms de Edouard Vaillant et Renée Collin et furent chargée d’une imprimerie clandestine (ronéo) à Nice. Réfugiés à Cannes Raphael Konopnicki devint commandant des FTP de la rive droite du Var des Alpes-Maritimes et son épouse agent de liaison.
Rose Konopnicki a été reconnue comme combattante volontaire de la résistance en 1961 et décorée de la croix du combattant volontaire en 1968.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241488, notice KONOPNICKI Rose [HOFFNUNG Rose]. Pseudonyme : Renée Collin par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 10 juillet 2021, dernière modification le 10 juillet 2021.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCE : SHD 16 P 294858 ; - Raphael Konopnicki. Camarade Voisin. Ed. Fond pour la mémoire de la shoah - Jean-Claude Gawsewitch Ed., 2007, 397p.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément