UILLIER Désiré, Casimir

Par Jean-Luc Marquer

Né le 11 septembre 1920 à Saint-Bonnet-de-Chavagne (Isère), tué par un milicien le 12 juin 1944 à Saint-Bonnet-de-Chavagne ; cultivateur ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur.

Désiré, Casimir Uillier était le fils de Casimir, Joseph, cultivateur, et de Marie Rigaudin, son épouse, ménagère. Célibataire, il était également cultivateur. La famille habitait au Fayet à Saint-Bonnet-de-Chavagne (Isère).
Désiré Uillier s’engagea dans la Résistance et rejoignit le maquis du Vercors, secteur 8 de l’AS-Isère. Ses services sont homologués à partir du 1er mai 1943.
Il fut mortellement blessé d’un coup de fusil par un milicien perché sur un cerisier à proximité du château de l’Arthaudière à Saint-Bonnet-de-Chavagne et décéda quelques heures plus tard au domicile familial.
Il fut inhumé dans la tombe familiale au cimetière communal de Saint-Bonnet-de-Chavagne.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur.
Son nom figure sur le monument aux morts de Saint-Bonnet-de-Chavagne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242872, notice UILLIER Désiré, Casimir par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 18 novembre 2021, dernière modification le 18 novembre 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 580870 (nc) ; GR 19 P 38/16. — AVCC Caen, AC 21 P 160428 (nc). — La Picirella, Joseph, Témoignages sur le Vercors, Drôme Isère, 1973, Lyon, p. 148. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Geneanet. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément