PALLUAU Roger, Jean

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 14 juin 1919 à Orléans (Loiret), exécuté sommairement le 25 mai 1944 à Nancy (Meurthe-et-Moselle) ; ajusteur ; résistant du Front national (FN) et des Francs-tireurs et partisans français (FTPF) homologué RIF.

Roger Palluau était le fils de Kléber Edgar Clément Palluau, manœuvre, et d’Yvonne Blanche Genestier, sans profession. Célibataire, il était domicilié 159 avenue d’Italie, à Paris (XIIIe arr.) et exerçait le métier d’ajusteur.
Il entra dans la Résistance aux Front national (FN) et aux Francs-tireurs et partisans français (FTPF).
Arrêté, il fut mis dans un convoi qui partait pour les camps. En cours de route, il fut abattu alors qu’il sautait du train pour tenter de s’évader le 25 mai 1944. Son corps fut retrouvé en gare de Nancy et le décès constaté le 27 mai à 17h00.
L’acte de décès fut dressé le 31 mai 1944 à Nancy sur la déclaration de André Guillemin, 42 ans, gardien de la Paix, domicilié à Nancy et transcrit le 21 juin 1944 à Paris 13e arrondissement.
Il obtint la mention « Mort pour la France » sur avis du ministère des Anciens combattants en date du 23 avril 1947 et fut homologué au grade d’adjudant de la Résistance intérieure française (RIF).
Son nom figure sur le registres des victimes civiles 1914-1918 et 1939-1945 au cimetière du Sud, à Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244577, notice PALLUAU Roger, Jean par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 3 janvier 2022, dernière modification le 3 janvier 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, AC 21 P 383886 et 522562 (nc) et SHD, Vincennes, GR 16 P 455747 (nc).— Mémoire des Hommes (victimes civiles).— Mémorial Genweb.— État civil archives Paris 13e arr. 13D 339 (transcription acte de décès n° 2444).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément