BROCARDET Joseph

Commis libraire à Paris, Joseph Brocardet était membre de la Société des Droits de l’Homme du IIIe arr. ancien, section Marcus Brutus. Compromis à l’occasion des journées insurrectionnelles d’avril 1834, il bénéficia d’une ordonnance de non-lieu de la part de la Cour des pairs. Parallèlement, considéré vraisemblablement comme l’un de ses responsables de quartier dans l’été 1834, il fut appelé à comparaître devant de tribunal correctionnel. Il bénéficia des changements de dénominations intervenus à plusieurs reprises dans les associations secrètes républicaines. Les magistrats, ne sachant plus à quoi correspondaient les termes des documents saisis, l’indulgence aidant, et la bonne présentation de l’accusé faisant le reste, préférèrent prononcer son acquittement. Il n’en avait pas moins été mis en cause par Frédéric Casimir..

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27674, notice BROCARDET Joseph , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 5 mai 2022.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 10 juillet 1834 ; 11 et 12 janvier 1836, p. 204.. — Cour des pairs. Procès politiques, 1830-1835, Inventaire dressé par J. Charon-Bordas, Paris, Archives Nationales, 1983, CC 587 d. 1 n° 746, Section Marcus Brutus. — Note de J. Risacher.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément