COPIN Étienne

Né vers 1830 en Belgique, ouvrier mineur à Marles-les-Mines (Pas-de-Calais), condamné par le tribunal correctionnel de Béthune, à dix jours de prison pour tentative de coalition, le 5 janvier 1859. Voir Druart*.
Copin Étienne — est-ce le même ? — figure parmi les 15 mineurs dénoncés le 22 août 1870 par la Société des mines de Lens comme exerçant une « véritable terreur » pour empêcher leurs camarades de reprendre le travail (grève du 17 au 29 août 1870 pour obtenir une augmentation de salaire et la gestion de la Caisse de secours des mines par une majorité d’ouvriers, cf. Arch. Dép. Pas-de-Calais, M 4869).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29043, notice COPIN Étienne , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément