DELIT Joseph

Par Notice revue et complétée par Michel Cordillot

Né en 1819 à Saint-Maurice (canton du Valais, Suisse) ; combattant de Février 1848.

Né en 1819 à Saint-Maurice (canton du Valais, Suisse). Combattant de Février 1848, il était employé à Paris au journal Le Siècle et fut délégué à la Commission des Travailleurs au Luxembourg comme représentant les porteurs de journaux. Il habitait en mars 1848, 20, rue de Versailles à Paris (XIIe, aujourd’hui carrefour rues Monge et des Écoles Ve). En tant que secrétaire du Comité central des ouvriers du département de la Seine constitué à l’initiative de Louis Parmentier* dans le but d’éliminer le Comité permanent mis en place par tirage au sort, il signa fin mars 1848 le texte intitulé Les délégués (ouvriers) du Luxembourg à leurs commettants dans lequel était reproduit le réglement constitutif du Comité central (Paris, impr. de Maulde et Renou, 3 p.). Membre du bureau du Comité central des Délégués des Corporations, il participa à la manifestation du 15 mai et fut par suite désarmé et rayé de la garde nationale. Signalé comme ayant été vu sur les barricades de la rive gauche, il fut arrêté le 27 juin et transporté. Il fut gracié en juin 1849 sur l’intervention du chargé d’affaires de la Confédération helvétique, et expulsé. Voir Blanc Louis*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29722, notice DELIT Joseph par Notice revue et complétée par Michel Cordillot, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 9 mai 2022.

Par Notice revue et complétée par Michel Cordillot

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 6741.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément