MEYER dit Fresnoy.

Par J. Grandjonc

À la fin août 1840, ce « jeune ouvrier communiste » (Cabet) publiait sous le pseudonyme de Fresnoy une brochure intitulée Système unitaire, dans laquelle il déclarait le communisme « une science encyclopédique de la vie » et se disait « matérialiste », « unitaire » et « communiste immédiat ». L’année suivante, il envisageait avec Gabriel Charavay* et Jean, Joseph May* la publication de L’Humanitaire mais, s’étant brouillé avec ces derniers, il publia le prospectus d’un autre journal, Le Communautaire, qui ne dépassa pas ce stade. Charavay dit de la théorie de Meyer qu’il s’agit d’une sorte d’éclectisme dominé par « la science sublime de la phrénologie. Selon lui, on pouvait être saint-simonien, fouriériste, phrénologue, communiste tout à la fois. » On ignore tout de ce Meyer avant comme après ces dates.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34974, notice MEYER dit Fresnoy. par J. Grandjonc , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

Par J. Grandjonc

SOURCES : Arch. Nat., CC 791. — Jacques Grandjonc, Communisme/ Kommunismus/ Communism. Origine et développement international de la terminologie communautaire prémarxiste des utopistes aux néo-babouvistes, Trier, Karl Marx Haus, 1989, p. 220, 238, 497-498, 509.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément