THIÉBAUT

Habitant de Sandaucourt (Vosges). Le procureur général de Nancy signalait au garde des Sceaux, le 12 mai 1852, qu’on avait trouvé chez Thiébaut toute une correspondance relative à la Propagande démocratique et sociale. Thiébaut avait offert ses services à Noël Castéra*, gérant du Correspondant de Paris. On trouva une lettre de Lallemand*, et surtout le règlement de l’Association fraternelle des citoyens de Sandaucourt, qui semblait être une filiale de celle de Neufchâteau, avec Contaut et Krouber comme dirigeants. Naturellement, le procureur général croyait être sur la piste d’une société secrète enracinée. Voir Dubois J.-B., Krouber.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38201, notice THIÉBAUT, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 28 avril 2021.

SOURCE : Arch. Dép. Meurthe-et-Moselle, série U.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément