VIEL Louis, Joseph

Ouvrier tisseur de la manufacture Burel au Grand-Quévilly (Seine-Inférieure). Le 6 mars 1848, il était le premier à réclamer un nouveau tarif, des amendes modérées et leur versement dans un coffre fermant à clef dont un homme de confiance des ouvriers aurait la clef. Voir Aubert*, Boutigny*, René Cosman*, Edmond Papens*, et Frédéric Deschamps*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article38734, notice VIEL Louis, Joseph , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Seine-Maritime, série M. non-classée, liasse de 121 pièces intitulée Fabriques, Ouvriers.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément