GAUDON Gilbert

Né e 19 mars 1897 à Beaulon (Allier), mort le 15 mars 1991 à Ampuis (Rhône) ; cheminot ; militant de la Fédération des cadres.

Sous-chef de gare principal à la gare de Lyon dans les années 1930-1940, Gilbert Gaudon représenta la Fédération des cadres au sein de la Commission provisoire d’organisation prévue par la loi du 24 février 1943 instituant la Charte des cheminots. Selon ses amis, il aurait joué "un rôle discret, mais efficace dans la Résistance".
Trésorier des syndicats du Sud-Est en 1944, il fut ensuite trésorier de la Fédération de 1945 à 1955.
Il termina sa carrière comme chef de la gare à Vichy.

Son épouse, née Louise Molette, 1899-1994, était employée de la SNCF lorsqu’ils firent connaissance. Ils eurent un seul enfant, Jean Gaudon, né en 1926, professeur de littérature française à l’Université de Manchester, l’Université de Londres, Yale University et enfin l’Université de Paris XII-Val-de-Marne, et grand spécialiste de Victor Hugo
Son épouse, née Louise Molette, 1899-1994, était employée de la SNCF aussi, quand ils ont fait connaissance. Ils ont eu un seul enfant, Jean Gaudon (1926-2019), professeur de littérature française à l’Université de Manchester, l’Université de Londres, Yale University et enfin l’Université de Paris XII-Val-de-Marne, et grand spécialiste de Victor Hugo.

Gilbert Gaudon est enterré au cimetière de à Saint-Didier-sous-Riverie (Rhône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article4210, notice GAUDON Gilbert, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 21 juin 2021.

SOURCES : Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Jean-Pierre Bonnet et de Georges Ribeill. — Notes de Evelyn Blewer.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément