GIRONDEAU Lucien, Eugène

Par Gilles Morin

Né le 27 mars 1923 à Gennevilliers (Seine, Hauts-de-Seine), mort le 24 novembre 2009 à Gennevilliers ; ouvrier métallurgiste puis employé ; militant socialiste SFIO de la Seine puis des Hauts-de-Seine, secrétaire à l’organisation de la fédération SFIO de la Seine (1962-1965) ; conseiller municipal de Gennevilliers.

Fils d’un maçon et d’une journalière, Lucien Girondeau fut successivement ouvrier métallurgiste, puis chef magasinier en 1953, secrétaire administratif, puis attaché commercial en 1972. Il avait été membre des Faucons rouges de 1934 à 1939, des Jeunesses socialistes en 1944, puis de la SFIO en 1945. Il fut candidat SFIO aux municipales de 1945 à Gennevilliers.

Secrétaire de section en juin 1953, Girondeau était alors conseiller municipal de Gennevilliers et secrétaire de la section FO de Hispano-Suiza. Il représenta le parti à diverses élections. Il fut ainsi candidat aux élections législatives de 1956, puis candidat dans le canton de Gennevilliers-Villeuneuve-la-Garenne en mars 1959.

Claude Fuzier, secrétaire de la Fédération SFIO de la Seine, l’associa au travail fédéral et en fit l’un de ses bras droit. Il devint secrétaire à l’organisation de la fédération de la Seine en 1962-1965 au moins et était directeur gérant de son organe interne mensuel, Le Combat Social. Il exerçait la fonction de secrétaire de Claude Fuzier et était avec lui membre du secrétariat général de France-URSS en juillet 1968.

Membre de la tendance “Bataille socialiste” du Parti socialiste en 1971, il fut encore candidat à l’élection cantonale partielle du 22 octobre 1972, dans le canton d’Asnières-Sud.

Il s’était marié dans sa commune natale en juillet 1942 avec Yvonne d’Hommeaux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article88829, notice GIRONDEAU Lucien, Eugène par Gilles Morin, version mise en ligne le 23 août 2010, dernière modification le 29 septembre 2010.

Par Gilles Morin

SOURCES : Arch. Nat., CAC, 19780654/71 ; 198301172/173. — Archives de Paris, 10451/73/1, art. 318. — Profession de foi, législatives de 1956. — Archives de l’OURS, fonds Claude Fuzier, candidatures aux élections municipales de 1953 et dossier Bataille socialiste.— Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément