CORNIEUX Pierre

Par Jean-Pierre Ravery

Né le 2 avril 1899 à Montluçon (Allier), mort en déportation le 10 septembre 1944 à Haslach (Allemagne) ; électricien ; militant communiste, résistant FTP.

Pierre Cornieux était chef électricien à la société LTT (Lignes télégraphiques et téléphoniques) de Conflans-Sainte-Honorine . Il habitait 6, rue Carnot à Argenteuil. Il fut recruté dans les FTP en 1943 par l’un de ses collègues de travail, Maurice Dampierre (voir ce nom). Il était rattaché au détachement baptisé « sous-marin Pierre Curie » sous le matricule 7026. Le 12 octobre 1943, il participa avec Dampierre et un autre ouvrier de la LTT, Roland Parise*, à un déboulonnage de voie ferrée à Andrésy, sur la ligne d’Achères.

Il fut arrêté en novembre 1943 par des inspecteurs de la BS 2 dans le cadre du vaste coup de filet lancé par les renseignements généraux parisiens contre les FTP. Livré aux Allemands, il fut traduit le 20 mars 1944 devant un tribunal de guerre de la Wehrmacht siégeant à Fresnes avec 26 de ses camarades, parmi lesquels le chef des FTP de la région parisienne, Joseph Epstein (voir ce nom). Il échappa à l’exécution par fusillade mais fut déporté en Allemagne, où il mourut au camp de Haslach.

À Conflans-Sainte-Honorine, son nom figure sur une plaque commémorative dédiée aux résistants de la commune morts pour la France.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89088, notice CORNIEUX Pierre par Jean-Pierre Ravery, version mise en ligne le 3 septembre 2010, dernière modification le 20 septembre 2014.

Par Jean-Pierre Ravery

SOURCES : Archives de la CCCP : notes Ravery. — Archives de la préfecture de police. — www.mortsdanslescamps.com .

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément