CASTAGNÉ

Maçon à Perpignan (Pyrénées-Orientales), Castagné militait dans les rangs du syndicat (CGT) des ouvriers du bâtiment.

En 1919 et en 1920, ce syndicat était le second, par son importance, des syndicats affiliés à l’UD-CGT des Pyrénées-Orientales. Avec 1408 timbres pris en 1919 et 1900 timbres pris en 1920, il venait après le puissant syndicat des cheminots de Perpignan.

Le 17 juin 1921, Castagné assista à une réunion extraordinaire de son syndicat où il fit une intervention sur la journée de huit heures.

Il fut délégué de son syndicat au VIIIe congrès de l’UD-CGT des Pyrénées-Orientales (Perpignan, 3 juillet 1921). Ce congrès le nomma à la commission d’enquête destinée à statuer sur le cas de Joseph Berta* accusé par son camarade de syndicat Armand Carles*. Pendant ce congrès, il s’abstint lors du vote à l’élection du secrétaire de l’UD Joseph Berta, présenté par les CSR était le seul candidat : il fut élu secrétaire provisoire de l’UD par 11 voix pour, 9 contre et 12 abstentions.

Voir également : Sicre*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article104144, notice CASTAGNÉ , version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 5 mai 2022.

SOURCE : L’Action syndicale, bulletin (mensuel) de l’Union des syndicats et groupes corporatifs ouvriers de Perpignan et des Pyrénées-Orientales, août 1921.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément