CHABANIS René

Par Jean-Michel Gaillard

Né le 30 août 1909 à Bessèges (Gard) ; ouvrier des houillères du Gard ; militant syndicaliste.

R. Chabanis naquit le 30 août 1909 à Bessèges (Gard) dans une famille ouvrière, son père étant ouvrier métallurgiste aux forges de Tamaris près d’Alès (Gard). Après avoir obtenu le Certificat d’études, R. Chabanis entra à quatorze ans comme apprenti ajusteur aux forges de Tamaris et soudeur autogène dans la même entreprise à dix-sept ans. En 1929, il entra comme soudeur aux ateliers des houillères groupe Sud. Venu au syndicalisme au moment de l’unité, il fut élu en 1936 délégué mineur à la surface du groupe Tamaris-Fontanes et occupa rapidement des responsabilités importantes au plan syndical. N’ayant pas d’appartenance politique ni à la SFIO ni au PCF, il joua pendant toute la période du Front populaire un rôle de conciliateur entre les membres des deux partis au sein de la CGT dans la mesure où les antagonistes entre les deux familles politiques étaient loin d’être totalement aplanis à Alès. Réélu délégué mineur à la surface le 27 novembre 1938, il fut exclu de ce poste dès la fin de 1939.

Lors du congrès tenu en mars 1946, René Chabanis fut élu ou réélu membre du bureau de l’Union locale CGT d’Alès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article104568, notice CHABANIS René par Jean-Michel Gaillard, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 5 janvier 2020.

Par Jean-Michel Gaillard

SOURCES : Arch. Dép. Gard, 6 M 2044. — Interview personnelle.— Le Peuple, organe quotidien du syndicalisme, 23 mars 1946 (BNF-Gallica). — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément