AUSTRUY Marcel, François

Par Jacques Girault, Lucien Orsane

Né le 5 août 1901 à Decazeville (Aveyron), mort le 18 février 1961 à Figeac (Lot) ; instituteur dans l’Aveyron ; militant du SNI ; militant socialiste.

Fils d’un maçon, Marcel Austruy, qui habitait avec ses parents à Viviez, entra à l’Ecole normale d’instituteurs de Rodez (Aveyron) en 1917 où il se fit remarquer pour ses aptitudes aux activités de plein air. Il fut instituteur stagiaire à Drulhe avant de partir au service militaire (avril 1921-mai 1923). Il termina sa formation de stagiaire au hameau de Pons (Saint-Hippolyte) puis à Vitrac. Nommé successivement à Lunac (1925) puis à La Vinzelle de Grandvabre, (1926-1935) où il obtint le brevet agricole (1932), à Cabanès (1935-1939) où, en conflit avec le curé, il organisait des séances de cinéma, à Bouillac où il termina sa carrière en 1957 ainsi que son épouse. Il donnait des cours post-scolaires agricoles, organisait des séances hebdomadaires de cinéma dans toutes les communes depuis 1932, et assurait le secrétariat de mairie.

Il se maria en septembre 1923 aux Albres (Aveyron), avec une élève sortante de l’Ecole normale d’institutrices de Mende (Lozère), fille d’un cultivateur. Ils n’occupèrent alors que des postes doubles et eurent deux filles.

Militant du Syndicat national des instituteurs, Marcel Austruy souscrivit une part lors de la création par le SNI de SUDEL en 1932. Membre du conseil syndical de la section départementale, il en était en 1937 le secrétaire général adjoint puis le trésorier.

Austruy militait dans le Parti socialiste SFIO.

Mobilisé (septembre 1939-juillet 1940 à la base aérienne de Salon (Bouches-du-Rhône), démobilisé dans les Hautes-Pyrénées en juillet 1940, à la Libération, quand la section départementale du SNI se reconstitua, il conserva la responsabilité de secrétaire-adjoint. En 1947, il présidait la commission des affaires administratives et l’année suivante la commission de la trésorerie. En 1949, il représentait les instituteurs à la Commission administrative paritaire départementale et au Comité technique paritaire départemental.

Marcel Austruy figurait, avec la majorité des membres du conseil syndical, parmi les signataires, en 1948, de l’appel aux syndiqués pour le maintien de l’unité de la section syndicale. Il adhérait au nouveau Parti socialiste né dans le département à la fin des années 1960.
Le couple se retira dans le Lot à Figeac

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article10524, notice AUSTRUY Marcel, François par Jacques Girault, Lucien Orsane, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 20 décembre 2018.

Par Jacques Girault, Lucien Orsane

SOURCES : Arch. Dép. Aveyron, 226W91. — Presse syndicale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément