AZAM Georges, Firmin

Par Claude Pennetier

Né le 25 septembre 1922 à Capestang (Hérault), mort le 14 novembre 2004 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ; ouvrier chez Michelin ; syndicaliste CGT et militant communiste, membre du secrétariat fédéral du PCF du Puy-de-Dôme.

Fils d’un ouvrier agricole, Georges Azam passa son enfance à Capestang, une commune viticole de tradition socialiste. Il adhéra aux Jeunesses communistes dès 1936. Titulaire du brevet élémentaire, il échappa au monde agricole et travailla comme ouvrier.

Geroges Azam participa aux chantiers de jeunesses de novembre 1942 à juin 1943, puis fut requis le 7 juin pour le STO en Allemagne et « s’évada » en janvier 1944, sans doute à l’occasion d’une permission. Il rejoignit alors les Corps francs de la Montagne noire.

À la Libération, il s’engagea pour la durée de la guerre et resta dans l’armée d’occupation jusqu’en septembre 1947. Il fut démobilisé à Nice le 5 octobre 1948. Il vint alors dans le Puy-de-Dôme, à la Moukade, et travailla aux eaux minérales de Rozana, puis entra en 1950 chez Michelin.

Son militantisme ne semble avoir repris qu’en 1955, au plan syndical comme communiste à Clermont-Ferrand. Georges Azam siégea rapidement au bureau syndical et à la commission administrative de la fédération CGT des produits chimiques. En 1957, Pierre Bot, secrétaire fédéral communiste, misait sur ce « Camarade dynamique décidé à lutter pour l’application de la politique et les principes du Parti chez Michelin » pour redresser une situation compromise par le limogeage de Robert Marchadier*, dirigeant historique chez Michelin. Sa formation théorique et ses lectures étaient faibles. Il fut aussitôt proposé pour le comité fédéral et il fit une école centrale d’un mois en 1960. Le secrétariat s’étonna du caractère tardif de cette formation mais accepta en raison de la situation particulière de la section de Michelin et de la fédération. Il succéda à Jean Faron, de deux ans son aîné, comme secrétaire de la section de Michelin et membre du bureau fédéral.

Georges Azam entra au secrétariat fédéral le 30 avril 1961 et y resta jusqu’en 1979. Il ne fut pas réélu au comité fédéral en 1985. Il bénéficiait de sa retraite en 2005.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article10597, notice AZAM Georges, Firmin par Claude Pennetier, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 18 novembre 2020.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément