D’ÉLIÇAGARAY Pierre, Henri, Élie

Par Jacques Girault

Né le 29 septembre 1900 à Toulon (Var), fils d’un ouvrier à l’Arsenal maritime devenu garde champêtre à la mairie de Toulon, d’Éliçagaray qui habitait le quartier du Cap Brun, marié à Toulon en mars 1923, entra à la mairie de Toulon, le 1er avril 1925, comme peseur-juré aux emplacements. Secrétaire adjoint du syndicat CGT des services publics, il était membre du cercle V. Brémond* d’action républicaine et socialiste en 1935. Membre de la commission exécutive de l’Union locale CGT, il devint secrétaire aux procès-verbaux du syndicat réunifié du personnel des services publics de la ville, le 14 novembre 1935. Délégué au congrès d’unification de l’Union départementale, il faisait partie, le 22 décembre 1935, de la commission des mandats. Il en fut de même lors du congrès de l’Union départementale de La Seyne, le 10 juillet 1937. Il était l’ami de Ant. Berné*.

Membre du bureau fédéral de la Fédération départementale des services publics et de santé du Var, il fut désigné parmi les six membres de la commission créée pour résoudre la crise de l’Union départementale à la suite de la réunion extraordinaire, le 31 août 1937 en présence de Frachon et de Jouhaux.

En 1938, d’Éliçagaray participa avec les « Amis de Syndicats » dont il faisait partie à la campagne pour l’indépendance du syndicalisme. Le 24 mars 1938, il devint, lors du congrès fédéral, trésorier général de la Fédération des services publics et de santé.

À la Libération, d’Éliçagaray fut un des onze militants à lancer un appel pour la reconstitution du syndicat du personnel des services publics de Toulon (Le Var libre 6 septembre 1944). L’année suivante, il était un des responsables du Cartel des services publics.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article112022, notice D'ÉLIÇAGARAY Pierre, Henri, Élie par Jacques Girault, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 25 novembre 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 4 M 50, 4 M 54, 4 M 56.10, 18 M 12, 3 Z 4.22, 3 Z 16.8. — Presse locale. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément