TAILLARDIN Eugène, Victor

Par Jean-Noël Dutheil

Né le 8 mai 1895 à Paris (XIVe arr.), mort le 29 septembre 1938 à Saint-Martin-d’Auxigny (Cher) ; employé des PTT ; secrétaire du syndicat départemental CGT unitaire des PTT de l’Allier en 1929 ; communiste.

Fils d’Euphasie Taillardin, une domestique, Eugène Taillardin fut un enfant assisté de la Seine, à l’âge de 5 ans, il fut envoyé à Saint-Genest (Allier), sa famille d’accueil l’employa comme domestique de ferme, il y resta jusqu’en 1915. Incorporé le 8 septembre, il participa à la première guerre où il fut blessé à la main le 26 septembre 1917, il y perdit un doigt. Il revint à Montluçon (Allier) comme employé des PTT, il épousa Madeleine Anna Guilhot le 12 novembre 1927. Commis des postes, Taillardin était en 1928 secrétaire de la section syndicale unitaire des PTT de Montluçon (Allier) et délégué à la propagande. L’année suivante, il devint secrétaire départemental CGTU des PTT de l’Allier. Durant la campagne des législatives d’avril 1928, conseiller des prud’hommes de Montluçon, il signa l’affiche polémique éditée par l’Union locale unitaire, « la mine aux mineurs », qui accusa le socialiste Isidore Thivrier (->132498) d’être « le plus riche propriétaire de l’Allier. Eugène Taillardin fut candidat aux élections municipales du 5 mai 1929 à Montluçon, sur une liste communiste.
Eugène Taillardin fut élu, à bulletins secrets, membre du bureau de l’ARAC de Montluçon pour l’année1929. Il fut orateur au meeting des fonctionnaires du service public en 1933. De 1935 à 1936, il était receveur des PTT à Orchamps (Doubs), et à Saint-Martin-d’Auxigny (Cher).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article131905, notice TAILLARDIN Eugène, Victor par Jean-Noël Dutheil, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 26 janvier 2021.

Par Jean-Noël Dutheil

SOURCES : Arch. Dép. Allier 1R895, 3M2481. — Presse Le Syndiqué du Centre, mars-avril 1928 et avril 1929 ; L’Émancipateur, hebdomadaire communiste du Centre, 10 février 1929, 29 janvier 1933. — État civil. Recensements de population Saint-Genest 1901, 1906, 1911 Montluçon 1931.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément