VAUTOUR J

Ouvrier d’Etat ; syndicaliste CGT des Poudreries et de la Charente.

Trésorier adjoint de la section socialiste SFIO de la Charente en 1927, J. Vautour (prénommé Michel dans le compte rendu du congrès confédéral de la CGT en 1931), ouvrier d’Etat à la Poudrerie d’Angoulême, fut secrétaire de l’Union des syndicats CGT de la Charente, de 193 à 1938.

Se confond-il avec Vautour qui fut membre du bureau de l’Union des syndicats de la Charente sous le gouvernement de Vichy, exclu à vie des organisations syndicales, à la Libération ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article133880, notice VAUTOUR J, version mise en ligne le 19 mars 2016, dernière modification le 19 mars 2016.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13024. — Le Cri charentais, 1927-1934. — La Voix des Charentais, 1938.C.r. des travaux de la commission nationale de reconstitution des organisations syndicales, Versailles, 1946.La Voix du peuple, organe officiel mensuel de la CGT, juillet 1930, octobre 1933, juin 1934 (BNF, Gallica). — Comptes rendus des congrès confédéraux de 1931 et de 1935. — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément