KLEIN Charles

Né le 2 décembre 1924 à Ludwigshafen (Allemagne) ; employé EDF-GDF ; syndicaliste CFTC puis CFDT de la Marne ; administrateur de la CMCAS de Reims (Marne), membre du bureau de la Fédération CFDT Gaz-Électricité (1970-1973).

Le père de Charles Klein était cadre dans l’exploitation forestière et sa mère, femme au foyer. Après avoir obtenu son baccalauréat en 1942, il entra comme employé aux écritures dans une entreprise d’électricité le 7 janvier 1943 et fit ensuite toute sa carrière à EDF-GDF, où il fut successivement magasinier, dessinateur et comptable. De 1968 jusqu’au 30 novembre 1979, il fut détaché comme permanent syndical. Il prit sa retraite le 1er février 1981.

Charles Klein avait adhéré à la CFTC en 1947 et, en 1949, il participa à la création d’une section syndicale au centre d’Épernay (Marne). Muté en 1954 au centre de distribution mixte de Reims, il devint vers 1958 secrétaire du syndicat de son centre, alors présidé par Raymond Prieur* qui contribua largement à sa formation syndicale. Avec lui, il fut élu au conseil d’administration de la Caisse mutuelle complémentaire d’action sociale (CMCAS) de cette ville ainsi qu’au premier Comité mixte à la production. Il intégra peu après la délégation CFTC au conseil supérieur consultatif des Comités mixtes à la production, comme suppléant. En avril 1961, Charles Klein remplaça Yves Delepine* au comité directeur de la Fédération CFTC Gaz-Électricité. Il accompagna l’évolution de la fédération vers la CFDT et fut reconduit à son comité directeur (catégorie A, désignée par les régions) jusqu’au XXIIIe congrès (Tours, mars 1973). Lors du XXIIe congrès (Dourdan, avril 1970), il fut parmi les signataires du rapport fédéral pour les volets « Formation » et « Gestion-économie ». À l’issue de ce congrès, il intégra le bureau de la Fédération Gaz-Électricité, comme président de la commission « réformes de structure et droit syndical ». Au cours des années 1970, il représenta sa fédération dans de nombreuses commissions. Il fut également le responsable de l’Union régionale CFTC-CFDT jusqu’à sa retraite et appartint à la commission exécutive de l’Union départementale CFDT de la Marne.

Mis en inactivité de service, il poursuivit son militantisme comme trésorier du bureau de l’Union départementale CFDT des retraités de la Marne. Il appartint également au Parti socialiste de 1980 à 1990 dans la section du Tardenois qui fut alors dissoute, faute d’adhérents. Enfin, de 1981 à 1991, il fut trésorier du bureau de l’association « Aide ménagère rurale du Tardenois ».

Charles Klein était marié et eut cinq enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138017, notice KLEIN Charles, version mise en ligne le 31 août 2011, dernière modification le 1er septembre 2018.

SOURCES : Arch. FGE (congrès fédéraux, boîtes 1 J 1-8) – Gaz-Électricité, n° 144 (novembre 1964), 172 (décembre 1967), 191 (mai 1970), 211 (avril 1973). — Renseignements fournis par l’intéressé (janvier 1996).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément