MAURICE Georges, Clément, Auguste

Par Jacques Girault

Né le 11 août 1904 à Fresse-sur-Moselle (Vosges), mort le 30 mars 1984 à Remiremont (Vosges) ; directeur de l’École nationale des Arts et Métiers ; résistant ; militant syndicaliste.

Fils de cultivateurs, Georges Maurice, élève du cours complémentaire du Thillot, entra à l’École normale d’instituteurs de Mirecourt en 1920 puis effectua une quatrième année à celle de Nancy. Il intégra l’École normale de l’Enseignement technique, section B, en 1924. Il obtint le certificat d’aptitude au professorat industriel dans les écoles pratiques (dessin). Nommé à l’École pratique de commerce et d’industrie de Saint-Étienne (Loire) en 1926, il partit au service militaire qu’il termina comme sous-lieutenant en 1927. Nommé à l’EPCI de Remiremont (Vosges) en 1927, il devint professeur de dessin et de constructions mécaniques à l’École nationale des Arts et Métiers de Cluny (Saône-et-Loire) en 1933. Après avoir été membre actif du Syndicat de l’enseignement technique, il adhéra au Syndicat du personnel de l’enseignement technique, affilié à la Fédération générale de l’enseignement (CGT).

Maurice se maria en avril 1928 au Tholy (Vosges) avec une institutrice, fille d’un instituteur. Le couple eut trois enfants.

Maurice, mobilisé en septembre 1939, fait prisonnier le 20 juin 1940, malade, commença sa captivité en Suisse d’où il fut rapatrié le 23 janvier 1941. Il reprit son poste à l’ENAM et fut désigné en 1943 comme maître d’éducation générale.

Très tôt, Maurice entra dans la Résistance. En 1941, il participa à l’organisation de l’entraide antilégionnaire sous le titre « Les jeunes démobilisés de Cluny », qu’il présida à partie de mars 1942. Dans l’unité des résistants qui s’esquissait dans la région de Cluny, en décembre 1943, membre du comité directeur de la Résistance locale, il en devint le principal responsable en février 1944. Arrêté par la milice le 25 mars 1944, libéré le 3 août 1944, membre du comité local de Libération, il s’engagea dans les FFI du 17 août au 1er octobre 1944.

Maurice fut nommé en 1945 comme directeur délégué de l’ENAM de Cluny et devint directeur de l’ENAM de Lille de 1946 à sa retraite en 1964. Il dirigeait le centre de formation professionnelle annexé à partir de 1948.

Maurice assura la responsabilité de secrétaire général de la section académique de Lille au Syndicat national de l’Enseignement technique en 1947. Parmi ses différentes délégations, il représenta la France au 50e anniversaire de la fondation de l’Université du Travail (province du Hainaut).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140707, notice MAURICE Georges, Clément, Auguste par Jacques Girault, version mise en ligne le 4 juin 2012, dernière modification le 4 juin 2012.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F17 28342. ─ Presse syndicale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément