DARDENNE Fernand.

Par Freddy Joris

Hollogne-aux-Pierres (aujourd’hui commune de Grâce-Hollogne, pr. et arr. Liège), 1893 – Front de l’Yser, 14 août 1915. Avocat, dirigeant du Parti ouvrier belge.

Fils du gérant d’une coopérative socialiste, Fernand Dardenne fait des études de droit à l’Université de Liège et milite très jeune dans les rangs du Parti ouvrier belge (POB), où il se situe alors dans l’opposition de gauche. Il collabore notamment à La lutte des classes, éditée à Seraing de 1911 à 1913, et est un des premiers professeurs de la Centrale d’éducation ouvrière.

Membre du Conseil fédéral liégeois en 1913, puis membre du Conseil général du parti, Fernand Dardenne s’installe à Bruxelles (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale) comme avocat stagiaire. Louis de Brouckère*, alors directeur du Peuple, lui confie la rubrique de politique étrangère du journal. À la veille des législatives de 1914, il est aussi chargé de rédiger le Vade-mecum du propagandiste.

L’invasion allemande empêche Fernand Dardenne de développer longtemps son talent de rédacteur dans le quotidien socialiste. Il s’enrôle dans l’armée belge en août 1914 et disparaît un an plus tard au cours d’une reconnaissance sur le Front de l’Yser.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article140740, notice DARDENNE Fernand. par Freddy Joris, version mise en ligne le 5 juin 2012, dernière modification le 30 décembre 2019.

Par Freddy Joris

ŒUVRE : Cours en six leçons sur la lutte des classes, Bruxelles, s.d., 31 p. – L’assurance contre la maladie, l’invalidité, la vieillesse et les accidents du travail, Bruxelles, 1914, 23 p. – Le fléau militariste en Belgique et à l’étranger, Bruxelles, 1914 – Vade-mecum du propagandiste socialiste, Bruxelles, 1914.

SOURCES : Rapport du Bureau du Conseil général sur l’activité du POB pendant la guerre, Bruxelles, 1918, p. 9 – Le Peuple, 27 mars 1922, 8 décembre 1922 (icono) et 7 janvier 1960 – VAN LOUBBEECK G., Liège 1914-1921. Vie politique et syndicale, Mémoire de licence Université de Liège, Liège, 1971, p. 18.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément