MATHIEU Roger

Par Louis Botella

Né le 16 mars 1897 et mort le 11 février 1966 à Alais [Alès] (Gard) ; employé municipal ; syndicaliste Force ouvrière (FO) du Gard.

Roger Mathieu était le fils d’Eugène Mathieu, boucher, et d’Alphonsine Bessuges, sans profession.

Il entra à la marie d’Alès le 1er janvier 1921 comme préposé à l’octroi et il y resta jusqu’au 3 décembre 1927 à la suite de la suppression de l’octroi. Il tenta d’ouvrir un commerce et fit faillite. Après avoir été condamné pour ce fait par le tribunal correctionnel d’Alès, il fut réembauché comme agent auxiliaire à la conciergerie de l’abattoir municipal.

Nommé d’abord ouvrier stagiaire, il fut titularisé. Mais la préfecture du Gard le radia des cadres du personnel communal. Le Conseil d’Etat cassa cette décision et le réintégra parmi le personnel communal.

Il devint ensuite ouvrier d’entretien de la voie publique. Il accéda à la fonction de receveur des régies municipales puis, en 1951, de receveur de l’Abattoir.

Il quitta cette fonction en 1952 pour devenir préposé sanitaire. Il partit en retraite le 1er avril 1962.

Il fut élu ou réélu, en mars 1951, secrétaire général adjoint de l’Union locale FO d’Alès.

Il se maria le 18 novembre 1919 dans sa commune natale avec Léonie Buisson puis se remaria le 29 janvier 1921 à Laval (Gard) avec Berthe Chabrol.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article144222, notice MATHIEU Roger par Louis Botella, version mise en ligne le 19 janvier 2013, dernière modification le 7 mars 2013.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Mun. Alès, 3 W763/3 (Informations transmises par ces archives municipales). — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément