LAGACHE Michel, André, Eugène

Par Roger Faist

Né le 25 octobre 1925 à Paris (XIVe arrondissement), mort le 12 septembre 2010 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) ; ingénieur-docteur chimiste ; président du SNICA-CFDT (1970-1975) ; conseiller municipal PS de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) de 1989 à 1995.

Fils de Maurice Lagache (1878-1968), employé commercial à Moteurs Breguet, et de Marie Hurtaud (1884-1956), sans profession, Michel Lagache était le benjamin d’une fratrie de quatre enfants. Élevé dans la religion catholique, il entra après ses études secondaires, à l’École supérieure de physique et chimie industrielles de la ville de Paris (ESPCI), dont il sortit ingénieur en 1948. Il militait alors à la Jeunesse étudiante chrétienne (JEC), branche « Grandes écoles ». Il soutint sa thèse à la Faculté des sciences de Paris en 1952.

Il fut immédiatement embauché à la Régie Renault (devenue Renault SA), où il fit toute sa carrière. Entré au Laboratoire central à Billancourt, il poursuivit son activité professionnelle au Centre technique de Rueil à partir de 1963. Il était directeur du laboratoire de chimie du centre, lors de son départ en 1984 dans le cadre des mesures collectives de préretraite.

Michel Lagache avait adhéré à la CFTC en 1953. Le groupe de cadres adhérents lui confia la responsabilité du bulletin de liaison trimestriel Cadres Renault, outil de contact. Il assura cette responsablité de 1954 à 1961. En 1961, il participa à la création du Syndicat national des cadres de l’automobile (SNICA-CFTC, puis SNICA-CFDT après le congrès de 1964). Il pilota et géra le Bulletin trimestriel de liaison Cadres Automobile de mars 1962 à décembre 1975, date de la dissolution du SNICA. Il fut président du SNICA-CFDT de 1970 à 1975.
Parallèlement, il faisait partie depuis 1953 du Mouvement des cadres chrétiens (MCC).

En 1946, Michel Lagache avait rallié les rangs du Mouvement républicain populaire (MRP).
Il le quitta, en désaccord avec sa ligne politique et adhéra au Parti socialiste en 1974. Il y joua un rôle actif. Il fut, localement, secrétaire de section et conseiller municipal de 1989 à 1995. Il co-anima une association locale d’aide aux migrants et, créa également une émission radio de quartier « Radio rencontre Rueil ». Passionné depuis toujours de musique, il s’investit dans le chant choral de Saint-Joseph de Buzenval, sa paroisse.

Michel Lagache avait épousé en 1956 Simonne Gérard (1929-1998), professeure d’éducation physique. Le couple eut sept enfants et vécut à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article145215, notice LAGACHE Michel, André, Eugène par Roger Faist , version mise en ligne le 25 février 2013, dernière modification le 25 février 2013.

Par Roger Faist

ŒUVRE : Les hauts polymères, thèse de doctorat, Faculté des Sciences de Paris, 1952.

SOURCES : Entretien avec Michel Lagache 1999. — Entretien avec Jean-Marie Lagache (fils) 2012.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément