LEVEQUE Victor

Par Julien Lucchini

Né le 21 avril 1923 à Équeurdreville (Manche), fusillé le 2 janvier 1943 à Saint-Lô (Manche) ; ajusteur ; résistant de la Manche.

Ajusteur à l’Arsenal de Cherbourg (Manche), célibataire, Victor Leveque vivait à Cherbourg. Avant l’Occupation, il avait été un coureur cycliste talentueux et populaire.
Résistant, Victor Leveque récupérait semble-t-il des armes hors d’usage et les réparait. Celles-ci étaient dissimulées dans son jardin. Dénoncé, il fut arrêté à Cherbourg le 2 novembre 1942, par les autorités allemandes pour « détention d’armes ». On retrouva à son domicile trois fusils de guerre allemands, hors d’état de marche, et deux fusils de chasse, eux aussi hors d’usage.
Incarcéré à Cherbourg, Victor Leveque fut condamné à mort par le tribunal militaire allemand FK 722 de Saint-Lô le 19 décembre 1942.
Il a été fusillé le 2 janvier 1943 à Saint-Lô, sur la route de Tessy, par les autorités allemandes. Avant l’exécution de la sentence, il avait écrit une dernière lettre bouleversante à ses proches, dans laquelle il disait : « Je vous embrasse une toute dernière fois, le plus fort que je peux. Je vous adresse mes dernières pensées. Vive la France. »
Victor Leveque a été inhumé au cimetière d’Équeurdreville.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article146330, notice LEVEQUE Victor par Julien Lucchini, version mise en ligne le 28 juillet 2013, dernière modification le 2 janvier 2021.

Par Julien Lucchini

SOURCES : DAVCC, Caen, Boîte 5, Liste S 1744 (Notes Thomas Pouty). – Wikipedia. – Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément