VERNEUIL Louis [dit Léo Sivasty] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean François Aupetitgendre, Rolf Dupuy, Daniel Vidal

Né le 8 novembre 1879 à Vierzon, de Louis et Catherine Lamouroux. Publiciste.

Ouvrier verrier dans les usines de Vierzon, il se lança à 17 ans dans la politique en organisant, dans le Cher et l’Indre, de nombreux groupements politiques de jeunes gens, tous imbus d’idées très avancées. En 1897, il devint administrateur et rédacteur au Tocsin populaire du Berry et mena de vigoureuses campagnes dans le Réveil des verriers, paraissant à Lyon. En même temps, il travailla à l’organisation syndicale de sa corporation et devint secrétaire du syndicat des verriers de Vierzon. En 1900, il partit faire une tournée de conférences et parcourut une trentaine de départements, dont le Gard. Il devint le collaborateur de Sébastien Faure* au Journal du Peuple et au Libertaire ainsi que de Jean Grave* aux Temps Nouveaux. Il collabora ensuite à la Vie Meilleure, La Revue Française, l’Aigle de Nice, L’Effort

A Alès (Gard), il résida au café Bonnet, Prés Rasclaux et au 15 rue Soubeyranne. Il était alors publiciste. En 1900, il était membre du Groupe libertaire international et le fondateur, imprimeur et gérant de L’Aube Nouvelle (Alais, 3 numéros de novembre 1900 à février 1901) sous-titrée Feuille révolutionnaire (n°1 & 2) puis Organe littéraire, artistique, scientifique et social (n°3), journal auquel collaborèrent notemment Pascal Argelys, Hector Fleischmann, F. H. Frémont, Louise Reville, Emile Roubaud et E. J. Villemejane*. Ce périodique publia plusieurs articles en « ortografe » simplifiée.

Léo Sivasty fut très actif dans la presse anarchiste. Lors d’une réunion tenue le 15 décembre 1900 à Nîmes par le groupe anarchiste, une collecte à laquelle participèrent notamment Gauzy*, Floutier*, Roussel, Laffont et Tabart* fut effectuée pour permettre la publication prochaine par Sivasty du périodique Prolétaire rouge (non répertorié par R. Bianco). Léo Sivasty collabora également à La Tribune Libre (Charleroi, Pennsylvanie, au moins 180 numéros du 25 juin 1896 au 14 août 1900), organe hebdomadaire des travailleurs de langue française aux Etats-Unis publié par Louis Goaziou*, et à la revue mensuelle libertaire internationale L’Effort éclectique (Bruxelles, 6 numéros d’octobre 1900 à mars 1901) dont le rédacteur principal était Georges Thonar*.

En plus de ses efforts pour développer une presse anarchiste, il était un militant très actif. Le 7 décembre 1900 il tint une conférence sur « L’éducation de l’enfance » à la Bourse du travail de Nîmes, puis le 16 décembre une conférence à Vauvert (Gard) intitulée « Sabre et goupillon ». Il prit la parole en public à Laudun (Gard) le 29 octobre 1901 et le 2 novembre 1901 à Nîmes pour le Groupe libertaire d’études économiques. Il assista le 23 décembre 1900 au congrès libertaire régional à Béziers.

Il quitta la ville d’Alès pour aller au service militaire, fin 1901. Il fut incorporé au 146e régiment d’infanterie de Toul par décision du Ministre de la guerre du 24 décembre 1901. Le 13 janvier 1902 il était en garnison au 29e régiment d’infanterie au Creusot (Saône-et-Loire) sous le matricule 2838. Durant son service militaire, il devint collaborateur du Socialiste des Cévennes. En 1903, à son retour, il en devint directeur et le transforma avantageusement pour le faire prospérer, et s’occupa aussi du Petit Cévenol, journal hebdomadaire de littérature. L’avant-garde des Cévennes parut le 28 septembre1901 sous le titre Le socialiste des Cévennes, mais au bout de quelques semaines, ce journal se confondit avec l’Avant-garde des Cévennes paraissant à la Grand’Combe (Gard).

Léo Sivasty épousa Adèle Vergnes en novembre 1903. Il demanda sa radiation de l’état des anarchistes en 1904.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154976, notice VERNEUIL Louis [dit Léo Sivasty] [Dictionnaire des anarchistes] par Jean François Aupetitgendre, Rolf Dupuy, Daniel Vidal , version mise en ligne le 24 mars 2014, dernière modification le 24 mars 2014.

Par Jean François Aupetitgendre, Rolf Dupuy, Daniel Vidal

SOURCES : R. Bianco, « Un siècle de presse anarchiste… », op. cit. — AD Gard 1M750 (rapport du 17 décembre 1900) et 1M753 — Le Socialiste des Cévennes, Archives du Gard 30 JR 538 — Dictionnaire biographique du Gard.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément