BRUN Adèle, Angèle [Dictionnaire des anarchistes]

Par Françoise Morel Fontanelli

Née le 11 février 1879 à Turin (Piémont, Italie) ; lingère.

Fille de Joseph Brun et de Marie Deschane. Elle aurait été la maîtresse d’Auguste François, militant anarchiste et la concubine de Pasquale Parella, cordonnier. Recensée pour la première fois par la police en 1894 à Marseille, elle fut arrêtée le 28 juillet 1894 pour avoir fait l’apologie du crime du Président de la République. Elle sortit de prison le 11 août 1894. Elle déclarait alors ne pas professer d’idées anarchistes et avoir fait l’objet d’une dénonciation malveillante de la part d’Auguste Laval, cordonnier au 66, rue Bernard du Bois (1 ° arr).
En provenance de Lyon, durant son séjour à Marseille, elle demeura 1 A, rue Sylvabelle (6° arr) et 29, rue des Dominicaines (1° arr). D’après le propriétaire, elle ne n’aurait pas payé et lui aurait donné en guise de loyer des coups.
Elle sera rayée le 1° décembre 1896 du fichier de la Sûreté Générale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156332, notice BRUN Adèle, Angèle [Dictionnaire des anarchistes] par Françoise Morel Fontanelli, version mise en ligne le 4 mars 2014, dernière modification le 4 avril 2018.

Par Françoise Morel Fontanelli

SOURCES : Arch. Dép. (13) 1 M 1360 dossier n° 319 et 1 M 1388.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément