VINCENT Lucien, Pierre, Onésime

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 25 avril 1913 à Villadin (Aube), fusillé après condamnation à mort le 14 mai 1942 à Châlons-sur-Marne (Châlons-en-Champagne, Marne) ; ouvrier agricole.

Le mur des fusillés, caserne Tirlet à Châlons
Le mur des fusillés, caserne Tirlet à Châlons
SOURCE : 
Maison du combattant
de Châlons-en-Champagne

Lucien Vincent était le fils de Lucien James Vincent, manouvrier, et de Charlotte Lucienne Georgette Jacquemin, sans profession. Célibataire, il était domicilié à Villadin (Aube) où il exerçait la profession d’ouvrier agricole.

Arrêté le 29 avril 1942 à Villadin pour détention d’arme, il fut transféré dans la Marne et condamné à mort le 12 mai 1942 par le tribunal militaire allemand FK 531 de Châlons-sur-Marne pour détention illégale d’armes. Il a été fusillé le 14 mai 1942 à la caserne Tirlet de Châlons-sur-Marne.

Un jugement déclaratif de décès rendu par le tribunal de première instance de Châlons le 27 août 1942 et transcrit le 7 septembre sous le numéro 473 à l’état-civil de cette ville, le déclare « décédé au quartier Tirlet le 14 mai 1942 ».

Inhumé dans le cimetière de l’Est de Châlons, le corps de Lucien Vincent a été exhumé et transféré ultérieurement dans un cimetière dont la localisation n’a pas pu être déterminée.

Lucien Vincent a été reconnu « Mort pour la France » en 1948.

Dans la Marne, le nom de Lucien Vincent est inscrit sur la plaque commémorative de la Butte des fusillés à L’Épine.
Dans l’Aube, son nom est inscrit sur le monument aux morts de Villadin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157387, notice VINCENT Lucien, Pierre, Onésime par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 26 mars 2014, dernière modification le 14 avril 2020.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Le mur des fusillés, caserne Tirlet à Châlons
Le mur des fusillés, caserne Tirlet à Châlons
SOURCE : 
Maison du combattant
de Châlons-en-Champagne
Sur la plaque commémorative</br>de la Butte des fusillés à L'Épine
Sur la plaque commémorative
de la Butte des fusillés à L’Épine
SOURCE : 
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen. – Arch. Dép. Marne, M 7463, exécutions par les Allemands 1941-1944. – Pierre Gillet, « Châlons sous la botte. Souvenirs de la Résistance à Châlons-sur-Marne et dans l’arrondissement (1940-1945) », Cahiers châlonnais, no 3, Châlons-sur-Marne, 1983, réédité en 1998. – Jean-Pierre et Jocelyne Husson, La Résistance dans la Marne, dvd-rom, AERI-Département de la Fondation de la Résistance et CRDP de Champagne-Ardenne, Reims, 2013. – État civil, Villadin (acte de naissance) ; Châlons-en-Champagne (jugement déclaratif de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément