BASSET François

Par Claude Pennetier

Né vers 1897, mort le 11 novembre 1976, mécanicien de la Marine, ancien marin et peut-mutin de la Mer Noire.

Electricien et mécanicien à bord du cuirassier Justice, François Basset participa activement à la création de l’Amicale des anciens de la Mer Noire en 1949. Il fut de ceux qui approuvèrent l’exclusion d’André Marty en 1953. Il en était vice-président en 1976. Il habitait alors à Saint-Ouen (Seine). Un Basset militait activement au Parti communiste à Saint-Ouen entre les deux guerres. Est-ce lui ?
Ludmila Zak, dans son livre Des français dans la révolution d’Octobre traduit du russe, cite sa présence dans une délégation de Mutins à Odessa en 1961 et ajoute : "Peu après son retour en France, François Basset, un des membres de la délégation française, nous envoyait, par l’intermédiaire de Jean Fréville, ses mémoires sur la révolte de 1919. Le texte Récit des évènements de la mer noire semble avoir été traduits en russe mais il ne fut pas, semble-t-il, publié en français.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article15854, notice BASSET François par Claude Pennetier, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 3 juin 2021.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. André Marty, A. IV. — L’Humanité, 16 novembre 1976. — Ludmila Zak, Des français dans la révolution d’Octobre, Editions sociales, 1976, préface de Georges Cogniot, (le livre s’efforce de ne jamais citer le nom d’André Marty)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément